• Home
  • Les différentes formes de candaulisme

Les différentes formes de candaulisme

couple-candaulisme

Selon sa définition, le candaulisme est une pratique consistant, le plus souvent pour l’homme, à ressentir du plaisir en exhibant sa conjointe. Ses origines remontent loin, elle n’est donc pas récente, mais plébiscitée par certains couples. En effet, il leur permettrait de combler un vide dans leur sexualité en y mettant ce brin de folie. Même si les uns ne le comprennent pas et le jugent amoral, le candaulisme fascine les autres qui cherchent à le découvrir davantage pour s’y adonner. Voici donc pour ces personnes intéressées, des informations sur les différentes formes qui existent afin qu’elles choisissent celle qui convient à leur couple.

Le candaulisme participatif ou complice

L’objectif visé à travers cette variante est le partage du plaisir, la fusion des émotions. Ici, ce n’est pas le fait que le complice soit meilleur au lit que le conjoint candauliste qui procure la sensation de plaisir, mais simplement l’échange entre le couple.

Ainsi, la femme cherche à croiser le regard de son époux pendant qu’elle est en extase dans les bras d’un autre homme, elle lui communique sa joie de réaliser ses fantasmes à travers des aveux intimes.

Le candaulisme directif

Dans cette forme de candaulisme, c’est la soumission de sa compagne qui est source de plaisir du candauliste. Ici, la femme est heureuse de provoquer l’excitation de son époux en se mettant dans les situations qu’il imagine. De même, elle est orientée dans la relation qu’elle entretient avec le complice et sait les limites à ne pas franchir.

Cela dit, le candaulisme directif ne doit pas être un moyen d’asservir la femme et de la contraindre à faire ce qu’elle ne souhaite pas : son avis compte également.

Le candaulisme passif

Le partenaire n’est pas présent lors de la rencontre entre les deux amants, mais est mis au courant des moments de passion que sa femme a partagés avec le complice. Il ressent du plaisir lorsqu’il l’aide à se préparer pour aller retrouver leur complice, une fois qu’elle est partie et quand elle lui raconte les détails de la soirée passée : de la volupté éprouvée lors d’un slow jusqu’à l’inévitable ou l’éventuel coït.

Le cuckolding

Il s’agit d’une variété plus accentuée de candaulisme passif. En effet, le cuckolding est dérivé du mot « cuckold » qui signifie « cocu » en anglais et consiste en une totale indépendance de la femme. Elle décide elle-même du complice avec qui faire cette expérience, informe son époux qu’elle sort le retrouver et ne lui dit absolument rien à son retour. Ce sont donc l’absence d’informations et cette sensation de se savoir cocu qui suscitent la jouissance de l’homme.

Le candaulisme virtuel

Promu par l’internet, il est le fait pour un homme, de publier dans des forums appropriés, les images de sa femme, nue ou dans des vêtements extrêmement provocants. Dans cette forme de candaulisme, ce qui excite le candauliste, ce sont les messages qu’écrivent les internautes, qui pour apprécier simplement les courbes de sa compagne, qui pour exprimer son excitation à la vue des photos.

Par la suite, en accord avec sa conjointe, il pourra décider de passer à une étape plus concrète en invitant un ou plusieurs à une partie de candaulisme.